boule de mouillage

Où mettre la boule de mouillage ?

La boule de mouillage noire figure parmi les équipements de sécurité à installer à bord d’un navire. Selon la réglementation mouillage bateau, cet outil est obligatoire pour les bateaux de plus de 5,5 m. Il doit être visible de loin par les autres bateaux pour que ces derniers sachent que votre navire est au mouillage. La boule s’installe en hauteur, à un emplacement bien observable lorsque votre bateau est au mouillage. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut comprendre sur la boule de mouillage.

Où mettre en place la boule de mouillage ?

Selon la règlementation pour le mouillage bateau, les bateaux de plus de 5,5 m doivent installer une boule de mouillage.

  • Sur un voilier : la boule de mouillage doit être hissée devant le mât. Elle est généralement suspendue à l’aide d’une drisse sous l’étai.
  • Sur un bateau à moteur : la boule doit être installée sur l’avant et visible.

Les raisons d’installer une boule de mouillage ?

Dans la Division 240, la mise en place d’une boule de mouillage est obligatoire. Votre assurance vous sanctionne si vous rencontrez certains problèmes au mouillage. Lorsque vous n’avez pas arboré la boule réglementaire, vous pourrez heurter un autre bateau. La boule de mouillage joue le rôle également de signal de détresse en l’associant avec un pavillon carré de n’importe quelle couleur.

Focus sur le mouillage d’un bateau

Le mouillage est nécessaire si vous devez vous arrêter au beau milieu de la mer ou si vous rejoignez une crique pour vous baigner ou si votre moteur n’est plus fonctionnel. Cette manœuvre vous permet d’ancrer votre bateau dans un abri sûr en mer. Au mouillage, vous devez porter une boule de mouillage et un feu blanc observable sur tout horizon.

Concernant le mouillage simple

Plusieurs techniques s’offrent à vous si vous souhaitez mouiller votre bateau. Cette manœuvre s’utilise selon les conditions météorologiques et géographiques. Vous pouvez utiliser, par exemple, le mouillage simple. Pour cette option, privilégiez une crique à l’abri des vents dominants pour faciliter l’appareillage lors de saut de vent.

Le mouillage affourché

Hormis le mouillage simple, vous pouvez choisir le mouillage affourché qui s’avère indispensable en cas des vents forts. Utilisable avec deux ancres, cette manœuvre vous permet de réduire le rayon d’évitage de votre voilier. Les ancres doivent être mouillées à plus de 90°à l’avant de votre bateau. Proscrivez cette technique en cas de mauvais temps.

Le mouillage embossé

Avec cette manœuvre, vous jetez l’ancre à l’avant et à l’arrière de votre bateau pour éliminer l’évitage. Cette technique est intéressante si vous vous trouvez trop près des côtes ou celles-ci sont trop étroites.

Le mouillage empennelé

Cette manœuvre vous permet d’ajouter une deuxième ligne de mouillage d’une longueur dépassant la profondeur pour résister efficacement aux vents forts. Cette technique s’utilise lors du mauvais temps et assure une grande stabilité.

Le mouillage en barbe

Parmi les techniques de mouillage, cette manœuvre est moins utilisée. Elle consiste à mouiller deux ancres distantes d’environ 20 m.

Posts created 108

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut